Engine

Je ne peux que te montrer la porte…

Vous souvenez-vous d’un rêve de la nuit passée ? La tribu qui jadis disparut silencieusement en Malaisie, se rassemblait chaque matin pour partager leurs songes de la nuit passée pour en faire une interprétation commune donnant le déroulement de leur journée. En écoutant ainsi leur inconscient ou plutôt en ne l’emprisonnant pas, cette tribu ne connaissait ni maladie mentale, ni mensonge et ni violence !

N’est-ce pas merveilleux ?

J’aimerai que vous vous interrogiez sur votre vie nocturne… Imaginez qu’à la fin de la vie, il ne demeure plus que cette partie éthérique de l’existence, ce moment n’ayant plus besoin d’un corps pour rêver. Apprenez dès à présent à rêver de la plus belle des façons !

En poursuivant cette idée, imaginons-nous en train de rêver… Quelques chapitres en arrière, j’en parlai déjà : « réveillez-vous » en endossant le costume de l’Artiste qui sommeille en vous depuis bien avant votre naissance pour faire de la vie, votre plus belle œuvre d’art !

Imaginez-vous dans un monde virtuel où votre moi est votre avatarArrêtez de vous prendre au sérieux : la vie ne demande qu’une chose, c’est qu’on s’en amuse ! Partez à l’aventure : qu’attendez-vous ? Qu’il soit trop tard ? Voyagez, discutez, échangez : imitez les informations qui transitent dans notre cerveau de neurones en neurones !

Il n'appartient qu'à toi de…